Afrique

LYON au cœur des rencontres FRANCE – AFRIQUE

Lyon à l’origine de plusieurs rencontres France – Afrique :

Quelle riche semaine au cours de laquelle Lyon a été à l’origine de plusieurs initiatives de rencontres entre la France et l’Afrique.

Mercredi 15 Février 2017 : l’Angola Business Club et la CCI Lyon Métropole organisent une conférence autour de l’Angola « L’Angola, ses atouts, ses opportunités » à la CCI de Lyon.

www.AngolaBusinessClub.com – www.lyon-metropole.cci.fr

Vendredi 17 et Samedi 18 Février 2017 : l’Ecole de Commerce de Lyon et Le groupe Progrès organisent la 1ère « Conférence Internationale pour l’Afrique » à la Halle Tony Garnier, ainsi que la soirée à la CCI de Lyon.

www.ecole-de-commerce-de-lyon.fr/ – www.leprogres.fr/lyon – www.conference-internationale-afrique.fr

Samedi 18 Février 2017 : l’Association des Etudiants Congolais de Lyon organise une conférence sur « Les énergies en Afrique ».

https://www.facebook.com/Association-des-Étudiants-Congolais-de-Lyon

Trois évènements à des niveaux différents concentrés sur une même semaine pour mettre l’Afrique à l’honneur.

Ces évènements sont organisés pour nous parler des enjeux en Afrique, en Europe et même au niveau international et ainsi nous rappeler le rôle que nous pouvons et nous devons jouer dans ces relations France – Afrique.

Toutes ces initiatives convergent ainsi vers un même objectif : développer les relations réciproques entre la France et l’Afrique.

Quel beau voyage sur ce continent Africain porteur d’avenir et pourtant si meurtri :

J’ai eu l’immense privilège d’être invité et de participer à ces trois évènements et alors … QUEL BEAU VOYAGE !

A l’issue de ce « voyage », je me suis dit que lorsque des étudiants, des entrepreneurs, des médias, des institutions, des associations, des bénévoles, etc, de Lyon se réunissent pour créer ou consolider une passerelle entre la France et l’Afrique, alors tout redevient possible.

Je me suis dit que les esprits ouverts sur le monde ; comme l’ont démontré ces initiatives-là ; vont réussir à convertir les esprits fermés par la peur de « l’autre ».

Et soudain je me suis demandé pourquoi cette fraternité n’était pas universelle. Je me suis demandé comment des humains ont fait pour se désaimer et parfois même se détester.

Vous avez dit ETRANGER ? :

Quel mot étrange que ce mot ETRANGER n’est-ce pas ?

Est-il réellement étrange d’être tout simplement de l’autre côté d’une frontière ; réelle ou imaginaire ?

En quoi il est étrange d’être d’un autre lieu, d’une autre culture, d’un autre pays, d’une autre couleur de peau, d’une autre religion ?

Est-ce réellement étrange d’avoir d’autres coutumes, d’autres points de vue ?

NON !

Il est étrange de trouver que nos différences sont étranges.

C’est surtout étrange de ne pas regarder et écouter ces différences.

Sans cette indispensable ouverture, il est donc normal de ne pas les comprendre, ne pas les respecter, ne pas les aimer.

Nos VOISINS, nos frères et sœurs :

N’est-il pas dans la nature humaine de considérer que cet ETRANGER-là n’est autre qu’un VOISIN ?

VOISIN ! Voici donc le mot qui devrait remplacer ce vilain mot ETRANGER.

Puisque l’ETRANGER je le trouve ETRANGE, alors le VOISIN je le VOIS et comme je le vois, je n’ai plus peur.

Et comme je l’écoute, je le découvre. Et comme je le respecte, il me respecte. Et comme je le comprends, il me comprend.

Alors comme nous découvrons la richesse de nos différences, nous ne les combattons pas, mais nous les additionnons.

Enfin nous nous aimons comme des VOISINS, comme des FRERES et des SŒURS.

L’avenir de l’humanité repose sur un monde connecté :

Heureusement aujourd’hui LE MONDE ENTIER est en conversation avec LE MONDE ENTIER.

Grâce à cela, le VOISIN n’est plus seulement à côté ou en face de chez moi, il est aussi à l’autre bout de ce monde connecté.

Nous pouvons remercier ces technologies de communication sans frontières qui favorisent les pensées sans frontières de ces initiatives sans frontières.

Dans ce courant de fraternité, la jeunesse est très active et nous donne des leçons d’humanité, ainsi que de bonnes raisons d’espérer dans son avenir.

Des rencontres France – Afrique qui en appellent d’autres :

Félicitons toutes ces initiatives (Ecoles, associations, institutions, clubs, etc) de Lyon d’avoir été chevilles ouvrières de ces belles rencontres entre la France et l’Afrique.

Remercions les nombreux partenaires et bénévoles qui permettent ces évènements, qu’ils soient modestes au rez-de-chaussée d’un immeuble ou bien internationaux à la CCI de Lyon ou bien à la Halle Tony Garnier.

Remercions également tous les exposants, intervenants et conférenciers pour la richesse et la diversité de ces rencontres.

Merci enfin à tous nos VOISINS, nos FRERES et SŒURS d’Afrique d’être venus nous témoigner leur FRATERNITE.

 

Jean-François LECARPENTIER – Samedi 18 Février 2017

 

130

Vous aimerez peut-être aussi